Reportage Mathieu Moity

On a rarement connu chef aussi sensible. Lorsqu'on rencontre Mathieu Moity, on est surpris par son bouillonnement. On imagine chaque produit comme une couleur déployée en goût :le blanc, la noix de coco, le rose, le veau cru servi avec des œufs de poisson, le orange pour la mandarine confite puis cristallisée. Ce jour là au déjeuner, on salive d'une joue de bœuf confite au vin rouge et épices pendant 3-4h, à la manière de Raquel Carena, l'âme du Baratin.
Mathieu est le genre de cuisinier à revendiquer ses pères, Raquel donc, Michel Bras, Pascal Barbot, Guillaume Foucault et tant d'autres, rencontrés dans leurs cuisines ou lors de ses multiples voyages. Mathieu, c'est un instinctif qui épate avec son accord bœuf coco endive ou son maniement parfait de la cuisson, de l'épice ou du condiment. Il parle de parfums, d'odeurs, de mémoire, de changement, vite, tout de suite. Il faut aller chez Ô Divin.

Restaurant Ô Divin
35, rue des Annelets, 75019 Paris
Menus 18-20 € (midi) et 40-48 € (soir).


3 recettes